Chambé-Carnet dans la presse

Lors de la dernière réunion de Chambé-Carnet, une journaliste est venue discuter avec nous et nous a pondu un petit article accompagner d’une jolie petite photo.

Voici le texte dans son intégralité

Samedi soir, au café « Le Flore » en face de la médiathèque Jean-Jacques Rousseau, un petit groupe composé de férus d’informatique s’est retrouvé dans une ambiance conviviale pour échanger points de vue, impressions, astuces autour d’une passion commune : le blog qu’ils ont en commun « Chambé-Carnet » et qu’ils ont créé voilà bientot un an. Ici la moyenne d’age se situe autour de 30 ans, et chaque premier samedi du mois, ils se rencontrent.
les adolescents sont aussi les bienvenus car tres consommateurs de blogs. Pour les profanes, le blog vient de « web-log » qui signifie journal sur le web. Ce systeme est une passerelle communicative entre les différents internautes. Par ce biais, il en résulte l’envie de partager des connaissances au plus grand nombre, des informations, des avis, anecdotes…
Cette sorte de journal de bord, mis à jour régulièrement par une personne ou un groupe de personnes, regroupe ici des sujets reflexions comme par exemple les transports sur chambéry ou l’accessibilité des handicapés dans la ville, « être père de jumeaux » et aussi de nombreux autres sujets.
Ce site http://chambe-carnet.js-zone.net n’est pas une association.

La prochaine réunion aura lieu le samedi 3 décembre à 21h toujours au flore.

Une réflexion sur « Chambé-Carnet dans la presse »

  1. Bonjour,
    je suis journaliste pour le magazine l’Essentiel des pays de Savoie et je réalise actuellement un reportage sur les cafés à thèmes à Chambéry et les lieux de débat. Votre initiative m’intéresse et j’aurais aimé, si c’est possible m’entretenir avec une des personnes à l’origine de l’organisation de rencontres telle celle dont le Dauphiné s’est fait l’écho, afin d’en savoir davantage sur votre démarche…
    Voici mon numéro de portable : 06 87 41 12 40

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.