Témoignage, Nicolas Hoffmann se confie

« Le principal intérêt de ces rencontres est de pouvoir voir « ce que font les autres », et d’échanger des points de vue, des visions du métier. Même si les intégrateurs et autres acteurs du web sont plus ou moins connectés via le net via des réseaux comme Twitter, des rencontres de ce genre apportent un visage humain à notre métier, motivent ces acteurs et permettent de créer des liens. »

Nicolas Hoffmann, développeur/intégrateur web depuis 8 ans, travaille en agence web à côté de Genève.

J’ai connu l’association Chambé-Carnet via Twitter, et j’ai de suite été très intéressé par le concept : enfin des rencontres autour du web qui se font près de chez moi !

Qui plus est, comme le thème proposé (l’accessibilité au service du référencement) m’intéressait beaucoup, je me suis rapidement inscrit à ladite conférence.
J’ai été agréablement surpris par le tarif très modeste et très accessible.

Le concept de cette conférence a été simple et efficace :

  • une conférence posant le sujet,
  • des exemples très parlants,
  • et un petit buffet permettant de faire connaissance et de prolonger la discussion.

Le principal intérêt de ces rencontres est de pouvoir voir « ce que font les autres », et d’échanger des points de vue, des visions du métier. Même si les intégrateurs et autres acteurs du web sont plus ou moins connectés via le net via des réseaux comme Twitter, des rencontres de ce genre apportent un visage humain à notre métier, motivent ces acteurs et permettent de créer des liens.

Côté organisation, je n’ai pu qu’apprécier le travail de l’association, tout était bien préparé, un réel effort a été fourni pour que les participants soient à l’aise, et l’accueil était cordial.

Bref, c’est sérieux sans se prendre au sérieux.

Je n’aurais qu’un « reproche », qui résumera mon appréciation : c’était trop court… et à quand la prochaine ? 🙂

Quel est ton parcours ?

J’ai été amené aux standards du web (et à tous leurs avantages, dont l’accessibilité) par une idée toute simple : c’était la seule méthode de travail me permettant de mettre à disposition des CSS alternatives de manière efficace.

J’ai depuis 2003 contribué à l’utilisation de ces standards, entre autres via la publications d’articles sur le site Openweb ou Alsacréations, et surtout par la réalisation de sites montrant que les bénéfices d’un web de qualité étaient réels, palpables, et surtout réalisables. Et plus intéressant encore, je n’ai jamais pris cette méthode de travail en défaut.

Vous pouvez suivre Nicolas sur son site : www.nicolas-hoffmann.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.