Le Bon Côté des Choses boucle un plan de financement de 500 000 euros

Créé en juin 2011 par Thierry Ferrandiz, Rémy Amouroux et Anne-Laure Bringout, Le BCC a mis au point un algorithme de calcul innovant qui permet aux internautes de pratiquer une « consommation ajustée ».
Fin 2011, Le BCC annonce un financement de 500 000 €

Le Bon Côté des Choses (Le BCC), start-up implanté à Savoie Technolac, a finalisé en 2011 auprès de cinq partenaires un plan de financement de 500 000 euros :

  • 300 k€ apportés par OSÉO et la qualification « entreprise innovante »
  • 80 k€ de la part d’INPG Entreprise SA
  • 50 k€ garantis par l’Adises
  • 45,5 k€ accordés par INOVIZI
  • 35 k€ du Réseau Entreprendre Savoie

Créé en juin 2011 par Thierry Ferrandiz, Rémy Amouroux et Anne-Laure Bringout, Le BCC a mis au point un algorithme de calcul innovant qui permet aux internautes de pratiquer une « consommation ajustée », Le Social Shopping List Optimizer (S²LO©). Il optimise le coût total de la liste de courses d’un consommateur qui aura précisé ses préférences qualitatives, ses contraintes d’organisation et ses obligations de santé.

Autour d’un comparateur de produits de grande consommation, Le BCC met en lien consommateurs, producteurs et commerçants. Il accompagne le consommateur dans son acte d’achat et permet aux professionnels d’être en prise directe avec les besoins de leurs clients.

Au-delà d’un simple « compagnon de courses » qui va nous permettre de créer et de partager nos listes de courses depuis les bases de produits de tous nos commerçants traditionnels et en ligne, le Social Shopping List Optimizer attire l’attention par ses deux aspects « social » et « optimizer »

Le concept

« Optimizer » : S²LO va suggérer qui pourra aller faire quelles courses à quel moment, à quel endroit et de quelle manière au meilleur rapport qualité/prix. Il intègrera pour cela des critères spécifiques renseignés dans notre profil : absence d’allergène, livraison, drive, origine et composition d’un produit, nombre et géolocalisation des commerçants visités, habitudes…
L’outil va compiler toutes ces informations et suggérer des combinaisons optimales au choix de l’utilisateur.

« Social » : L’outil se veut communautaire. Chaque utilisateur apportera des modifications sur les produits, les commerçants, les prix constatés… pour en faire bénéficier les autres consommateurs. Avec également la possibilité de laisser des commentaires…

Une étude de février 2012 conduite par Opinion Way pour Aldata montre que 12% des ménages veulent réduire leur budget consacré aux courses ménagères, 25% d’entre eux en achetant moins de produits.
Le BCC via son approche qualité /prix au plus près des attentes des consommateurs devrait permettre de compenser cette tendance.

Aujourd’hui

En accès privé, réservé à une soixantaine de testeurs privilégiés, Le BCC affine actuellement l’ergonomie et l’expérience utilisateur.

Une application mobile est aussi en développement pour faciliter les interactions en temps réels sur sa liste de course, scanner de nouveaux produits, indiquer des promotions en cours, un ajustement de prix…

Les 7 personnes de l’équipe sont pleinement concentrées sur la préparation d’un forum d’investisseurs lors duquel leurs solutions B2C et B2B seront présentées en vue de la préparation d’un second tour de table.

Le futur

Cet été, Le BCC devrait compter une douzaine de collaborateurs. La première version grand public sera lancée en Béta et intègrera le catalogue complet de nombreuses enseignes françaises, online et offline.

L’entreprise estime à 2 ans le temps de rodage de ses solutions sur le marché français avant d’investir sur son développement international.

En ambitionnant de devenir un baromètre des évolutions de tendances de la consommation des ménages, Le BCC sera totalement gratuit pour les consommateurs et va développer son business model en B2B.

Le Bon Côté des Chose fait parti du Numérique Club des Savoie

2 réflexions sur « Le Bon Côté des Choses boucle un plan de financement de 500 000 euros »

  1. Bonjour,

    j’ai tapé #chambéry dans twitter histoire de voir ce qui se passait dans ma ville et je suis tombé sur le BBC, j’ai trouvé cela génial.
    Je cherche aujourd’hui un nouveau challenge commercial et je me demande si vous auriez besoin d’un développeur d’affaires ? Voici mes contacts :

    CONTACT
    T +33 (0)4 79 81 44 38
    M +33 (0)6 29 13 45 84
    E julientardy@yahoo.fr
    A 207 route de l’école, 01300 Nattages, France

    RESEAU SOCIAL / SOCIAL NETWORK
    Viadeo : http://www.viadeo.com/invitation/julien.tardy1
    Linkedin : http://fr.linkedin.com/pub/julien-tardy/2/2ab/618

    Merci
    Bien à vous
    Julien

  2. Bonjour Julien,

    Merci beaucoup pour votre retour enthousiaste.
    Nous envisageons en effet de renforcer nos pôles de développements technique ET commercial.
    Pour le second, nous allons recruter un profil développeur d’affaires disposant d’un carnet d’adresses sérieux dans le secteur de la grande consommation.
    Nos coordonnées sont sur notre site web, rubrique nous contacter.
    @ très bientôt,
    TF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.